Le nerf vague


L’oreille est un organe de régulation parasympathique grâce à l’innervation du nerf vague  qui innerve la paroi postérieure du conduit auditif externe, la partie inférieure de la membrane du tympan et le muscle de l’étrier.

L’énergie sonore produite par l’oreille gagne le nerf vague qui transmet les impulsions nerveuses à un vaste nombre d’organes.

Il est à la fois sensoriel, moteur et neurovégétatif et occupe une place considérable dans la régulation de la vie végétative.
Le nerf pneumogastrique innerve directement ou en association avec d’autres nerfs :
la trompe d’Eustaches, le pharynx, le larynx, les bronches, l’œsophages, les coronaires, le cœur, l’estomac, puis, il traverse le diaphragme (par le réflexe auriculo-pulmonaire, la stimulation de la paroi postérieure du conduit auditif externe déclenche une toux ; les rameaux trachéaux et bronchiques du pneumogastrique prennent part au contrôle réflexe de la respiration ; le nerf pneumogastrique envoie des fibres au plexus cardiaque postérieur ; il innerve également dans le cœur le nœud de Keith et Flack et le nœud d’Ascholf-Tawara.
Il innerve ensuite l’intestin grêle, le colon, la rate, le pancréas, les reins, les surrénales, tous les viscères, la vésicule biliaire, le foie, le rectum, l’anus.
Par anastomose avec le plexus pelvien et le plexus sacré, il atteint les organes génitaux par les nerfs pelviens et sacrés.

Stimuler le fonctionnement de l’oreille, c’est avoir de bonne chance d’apporter une amélioration au fonctionnement de tous les organes desservis par le nerf vague.

Cliquer ici pour télécharger les fonctions importantes et peu connues de l’oreille (Pdf, 221 Kb)